Bienvenue sur Twilight RPG , 2 ans apèrs révèlation la petite ville de Forks est calme mais pas pour longtemps ...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Envie de normalité (libre)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Renesmée C . Cullen
Mi-humain, mi-vampire
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 06/06/2010
Localisation : Demeure des Cullen

Feuille de personnage
Qui êtes vous ? : Une hybride
Vous aimez :

MessageSujet: Envie de normalité (libre)   Lun 7 Juin - 0:41

Installée à la table basse du salon, assise à même le sol, Nessie dessinait en silence. Depuis une heure, les dessins colorés s'éparpillaient autour d'elle au fur et à mesure qu'elle les terminait avec application. Des dessins typiquement enfantin vivement colorés et représentant des scènes de la vie de tout les jours impliquant les membres de sa famille, principalement ses parents. Tout de fois, le dessin sur lequel elle planchait en ce moment représentait des enfants jouants en riant dans un parc ensoleillé sans se soucis d'une petite fille aux longs cheveux cuivré pleurant tout à l'opposer de la feuille.

C'était ce que Nessie ressentait depuis quelques temps. Elle aimait beaucoup sa famille qui faisait tout pour l'amuser à longueur de journée mais elle n'était toujours entourée que d'adultes, en permanence. Jamais un seul enfant avec qui jouer et se lier d'amitié et cela commençait à lui peser. Elle savait pertinement que tant qu'elle continuerait de grandir à cette vitesse, elle ne pourrait pas quitter les alentours de la Demeure mais ce n'était pas pour autant qu'elle le vivait bien. Encore quelques mois plus tôt, elle s'en moquait de ne pas avoir d'amis de son âge, sa famille lui suffisant amplement mais sa maturité se développait aussi rapidement que sa croissance et Renesmée arrivait désormais à un âge mental où elle ressentait le besoin de s'amuser avec des copines de son âge, ce qui lui était interdit.

Elle aurait voulue garder cela pour elle pour ne pas blesser sa famille mais entre son père capable de lire ses pensées et Jasper pouvant décrypter ses sentiments, c'était peine perdue. C'est pourquoi elle reproduisait sa tristesse en dessin, comme une thérapie pour extérioriser tout cela.

Perdue dans ses pensées, occupée à colorier un arc-en-ciel surplombant le parc, Nessie ne prêta pas attention à ce qui se passait autour d'elle dans le salon de la Demeure des Cullen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Swan Cullen
Vampire
avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 32
Localisation : Dans les bras d'Edward

MessageSujet: Re: Envie de normalité (libre)   Mer 9 Juin - 23:43

Ce matin Bella avait laisser Nessie avec Edward, il s'occuperait d'elle pendant qu'elle partait chasse dans la forêt autour de Forks et même plus loin si elle ne trouvait pas ce qu'elle voulait au alentour. Bella savait que Nessie ne craignait rien avec son père, de plus Edward lui avait dit qu'il comptait aller passer une partie de la journée à la villa blanche, donc elle ne se faisait pas de soucis. Bien sur elle pensait tout de même beaucoup à sa fille, elle était ce qui lui était le plus cher au monde avec Edward alors forcément Bella pensait beaucoup à l'un comme à l'autre surtout quant elle était comme ça loin d'eux.

Bella passa une partie de la journée à se nourrir, s'éloignant plus où moins de Forks jusqu'au moment où elle fut complétement rassasiée et où elle prit enfin la direction du retour tout cela bien sur à vitesse vampirique. Et puis savoir qu'elle allait bientôt retrouver ses amours avait le don de lui donner des ailes. Elle mit environ d'une heure pour rentrée et arriver aux abords de Forks, il fallait dire qu'elle c'était tout de même pas mal éloigner donc il n'était pas étonnant qu'elle ait mit tout ce temps à rentrer. Il ne fut ensuite pas long avant que la jeune femme aperçoive la ville blanche où toute la famille devait se trouver. Dans le jardin elle croisa Alice et Jasper qu'elle salua, entrant par le garage elle sala également Rosalie et Emmett qui était en train de discuter Voiture. Elle ne vit par contre pas Carlisle ni Esmée, Mais Edward était près du piano et Nessie en train de dessiner assisse devant la table basse.

Bella alla en premier lieu embrasser son mari avant d'aller prendre sa fille d'en ses bras, elle l'embrassa sur les deux joue et la serra très fort, mais sans lui faire mal contre elle; Elle ne les avait pas quitté une journée entière mais ils lui avaient affreusement manqué, elle ne pouvait pas vivre loin d'eux.

_Comment vas-tu mon trésor? Qu'est-ce que tu dessines?

Bella regarda le dessin que sa fille était en train de faire et remarqua presque tout de suite que quelque chose n'allait pas.

_Nessie?

_________________
Que serait ma vie sans ceux que j'aime?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destin-magique.forumactif.com/forum.htm
Renesmée C . Cullen
Mi-humain, mi-vampire
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 06/06/2010
Localisation : Demeure des Cullen

Feuille de personnage
Qui êtes vous ? : Une hybride
Vous aimez :

MessageSujet: Re: Envie de normalité (libre)   Jeu 10 Juin - 0:30

Renesmée entendit sa mère rentrer mais ne releva pas ses yeux de son dessin pour autant. Le front légèrement plissé par sa concentration, elle s'appliquait à colorer de rose une des bandes de son arc-en-ciel, même si elle savait qu'en réalité les arc-en-ciel n'avaient pas de rose mais peu importe.

Quand Bella vînt la serrer dans ses bras, Nessie fit mine de protester en riant.

- Mamaaaaaaaaan tu m'étouffes !

Se débattant en rigolant, Nessie parvînt à filer de l'emprise maternelle pour se remettre au coloriage de sa bande rose bonbon. C'était bien gentil les calins mais elle voulait terminer son dessin, comme tout enfant qui se respectent, le tout sous le regard amusé de son père. C'est que la petite Nessie avait héritée du caractère bien trempé de sa mère.

Quand cette dernière lui demanda se qu'elle dessinait, Nessie se décala légèrement sur le côté pour lui laisser voir. Elle mettait la dernière touche de rose à son dessin multicolor quand Bella prononça son nom. Sans relever la tête, Nessie attaquait la colorisation d'un soleil jaune canari affublé d'un grand sourire.

Même si Nessie présentait des talents artistique plus développé que chez les enfants de son âge, comme pour tout le reste, le dessin restait très enfantin avec des personnages aux allures hirsutes, des fleurs et des soleils souriants ainsi que des couleurs très vive. Pour le moment, Van Gogh et Rembrandt n'avaient donc pas encore de soucis à se faire.

- Hum ?

Nessie releva finalement sa petite bouille sur Bella avec un air angélique tout en reprenant sa brassée de dessin qu'elle posa sur la table basse pour les montrer à sa mère.

- Là c'est tante Rosalie et oncle Emmett qui réparent la voiture de tante Alice. Sur celui-là c'est papa au piano. Oh là c'est toi dans le salon regarde !

Renesmée tandis fièrement le dessin en question, représentant à priori effectivement une femme brune dans une pièce ressemblant au salon puis montra les deux derniers dessins.

- Là c'est moi quand j'ai jouée à cache-cache avec tante Alice et oncle Jasper mais tante Alice trichait elle voyait toujours où on se cachait. C'est oncle Jasper qui à dit qu'elle était une tricheuse.

Finalement, Nessie en vînt au dernier dessin, celui qu'elle n'avait pas encore terminée.

- Et là c'est un parc avec une place de jeu et des enfants qui y jouent. J'ai vue ça à la télévision ce matin dans un dessin animé. Les enfants avaient l'air de beaucoup aimer ça...

Nessie reposa finalement son regard sur son dessin. Elle pensait qu'elle aussi elle aimerait sûrement beaucoup ça. Sans rien ajouter, elle recommença à colorier son soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Swan Cullen
Vampire
avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 32
Localisation : Dans les bras d'Edward

MessageSujet: Re: Envie de normalité (libre)   Jeu 10 Juin - 22:48

Bella était contente d'être de retour à la maison, rien ne pouvait lui faire plus plaisir que de revoir ceux qu'elle aimait, en particulier Edward et Nessie, les deux personne pour qui elle était prête à tout donner. En fait elle avait déjà tout donner pour eux elle avait renoncé à sa vie humaine, mais c'était son choix et elle en était heureuse.

Bella rit avec sa fille quand celle-ci proteste à son câlin puis finit par la lâcher.

_T'es pas contente de revoir ta maman?

Bella regardait toujours les dessin de son petit ange tout en lançant des regards intrigués à Edward, est-ce que celui-ci savait ce qui se tramé dans l'esprit de leur fille? Oui, la question de posait même pas, Edward était capable de lire dans tous les esprit quel qu'il soit, sauf dans celui de Bella à cause de sa barrière magique naturel, et c'était pas plus mal, elle pouvait le surprendre comme ça de temps en temps.

Le dessin qu'était en train de Faire sa fille l'intriguait particulièrement il était coloré et semblait joyeux quant on y regardait pas de trop près, mais quand justement on y regardait de plus près on voyait une petit fille en train de pleurer, du moins semblait-il elle était toute seule dans un coin du dessin. Bella se mordit la lèvre inférieure.

La petit fille du dessin, avait la même couleur de cheveux que Nessie, ou du moins une couleur s'en approchant le plus possible pour un dessin d'enfants, qu'est-ce que par hasard c'était comme ça qu'elle se voyait, toute seule et malheureuse parce qu'elle avait pas d'amis de son âge? C'était fort possible, mais il lui était difficile d'avoir des amis avec sa croissance accélérer, les gens se poserait beaucoup trop de question, il fallait attendre un peu qu'elle est une croissance plus normale.

_Mon petit ange...

Sans doute trop heureuse elle-même Bella en avait oublier de regarder si ceux à qui elle tenait étaient eux aussi heureux comme elle pouvait l'être. Et elle s'en voulait d'avoir agit de la sorte.

_Ils sont très jolie c'est dessins, tu devrais peut-être en fait cadeaux à tes oncles et tantes sauf si tu veux les garder et les mettre dans sa chambre, je suis sur que ça leur ferait très plaisir. Tu crois pas trésor?

Bella regarda le dessin que ça fille avait fait d'elle et l'embrassa sur le front, elle aimait sa fille plus que tout et elle songea qu'elle devrait peut-être avoir une conversation avec Edward pour Mettre Nessie à l'école à la prochaine rentrée, ça ne pourrait que lui faire du bien.

_Alice triche tout le temps tu le sais, il n'y a qu'avec les loup qu'elle ne peux pas tricher. mais tu n'as pas fait de dessin de ton grand-père et de ta grand-mère à ce que je vois, ni de Charlie.

Bella préférait laisser Nessie en venir elle-même au dernier dessin, pour voir si elle allait le faire seule ou si Bella devrait lui poser des questions.

_Et la petit fille toute seule Nessie... Est-ce que c'est toi mon trésor? Tu es triste de ne pas pouvoir jouer avec eux, c'est- ça mon ange? Un jour tu pourras tu le sais Nessie.

Bella lança de nouveau un regard à Edward, s'il pouvait intervenir dans la conversation ça pourrait être bien, il était son père ça le concernait tout autant qu'elle.

_________________
Que serait ma vie sans ceux que j'aime?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destin-magique.forumactif.com/forum.htm
Renesmée C . Cullen
Mi-humain, mi-vampire
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 06/06/2010
Localisation : Demeure des Cullen

Feuille de personnage
Qui êtes vous ? : Une hybride
Vous aimez :

MessageSujet: Re: Envie de normalité (libre)   Jeu 10 Juin - 23:51

Nessie était toujours contente de revoir sa maman mais elle avait un dessin à terminer et cela, aux yeux d'un enfant, revêtait une importance capitale.

- Ils ont déjà tout pleins de dessins. Je crois que je vais les garder ceux-là comme ça quand je serais grande je pourrais les regarder et me souvenir de quand j'étais petite.

Comme si elle était capable d'oublier. Sa mémoire particulièrement prodigieuse lui permettait de se souvenir de tout mais le fait qu'elle y pense prouva au moins qu'elle tenait vraiment aux instant qu'elle passait avec eux.

Bella disait vrai, Alice trichait tout le temps, tout comme son père et du coup, ce n'était pas drôle de jouer à cache-cache avec eux deux. Emmett était tellement imposant qu'il avait de la peine à bien se cacher et donc elle préférait de loin jour à la lutte avec lui et Rosalie préférait jouer avec elle à des jeux comme la dinette ou au poupées, cette intimité lui permettant enfin de réaliser la plus grande de ses envies, s'occuper d'un enfant.Quant à Jacob, son odeur de loup le trahissait toujours très rapidement. Il n'y avait que Jasper avec qui Nessie adorait jouer à cache-cache. De stature normale, rapide, discret, imaginatif et n'ayant pas un don lui permettant de tricher, Jasper s'avérait être un adversaire digne de ce nom pour Nessie qui pouvait passer des heures à y jouer avec lui.

Quand Bella lui signala qu’elle n’avait pas fais de dessin de ses grands-parents, Nessie poussa un soupire irrité et leva un regard patient sur sa mère, comme si leur rôle étaient inversé et que c’était elle la mère tentant de faire comprendre quelque chose à son enfant.

- Maman… Tu sais combien de temps ça prend pour faire un seul dessin ? Je n’ai pas eue que ça à faire de ma journée. Je les ai pas oubliée, j’ai juste pas eue le temps de les faire encore

Est-ce que Renesmée passait trop de temps avec Rosalie ? La réponse était oui, incontestablement. Elle avai prit la même expression que sa tante et usée du même ton de voix. Mais alors que cette attitude collait à merveille à la personnalité de Rosalie, venant d’une petite puce haute comme 3 pommes comme Nessie, cela en devenait particulièrement comique et cela même si la petite était on ne peut plus sérieuse.

Quand sa mère la questionna sur son dernier dessin, Nessie posa les yeux sur la fillette en larmes et se contenta de faire oui de la tête.

- Quand est-ce que je pourrais jouer avec les autres enfants maman ? Je vais bientôt être trop vieille…

Il fallait dire que pour ses yeuxd’enfant, 15 ans c’était déjà vieux et ayant prit 8 ans en à peine 2 ans, même si sa croissance connaissait un ralentissement, elle continuait à grandir plus vite que la normal et don c il y avait de fortes chances qu’elle atteigne la puberté dans moins de 4 ans environs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Swan Cullen
Vampire
avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 32
Localisation : Dans les bras d'Edward

MessageSujet: Re: Envie de normalité (libre)   Dim 13 Juin - 23:19

Bella était toujours amusée de voir les réactions de sa fille. Les enfants arrivent toujours à donner de l'importance à des choses qui pourtant n'en ont pas tant que ça quant on est adulte.

_Et tu voudras les accrocher dans ta chambre où bien tu préfères que je t'achète une pochette à dessins en ville, pour que tu puisses les garder sans les abîmer si tu veux les garder plus longtemps c'est le mieux, qu'est-ce que tu en penses?

Bella doutait que Nessie puisse oublier quelque chose qu'elle aurait envie de se rappeler. Même si la petite n'était qu'à moitié vampire, Bella savait que la mémoire phénoménale de son père faisait partie d'elle. Les vampires ont des capacités physiques et intellectuelles bien supérieures à celle des humains. Bella continuait de s'en rendre compte chaque jours et Nessie avait elle aussi ces mêmes capacités de plus développé que pour une enfants de son âge.

Âgée de seulement deux ans elle paraissait déjà en avoir huit et elle comprenait les choses bien plus vite et de façon bien plus complète que la plupart des humains même alors que ceux-ci puissent être des adultes. Mais cela n'empêchait pas Nessie d'être encore une petite fille aimant jouer comme tous les autres enfants de son âge et elle comprenait que sa fille puisse râler de savoir que certains membres de la famille trichent à cache cache. Ce n'était certes pas de leur faute, Alice et Edward ne peuvent pas appuyer sur un bouton pour mettre leur don sur "off" mais ça pouvait tout de même être parfois très agaçant. Plus tard Nessie pourrait jouer à autre chose qu'à cache cache avec le reste de la famille. Bella était sure que Nessie aimerait beaucoup jouer au base-ball. Après tout même Bella qui avant détestait le sport c'était mise à celui-là et elle s'en sortait plutôt bien.

Bella se retint de rire quant Nessie se mit à soupirer de façon irritée. Nessie avait beau être une petite fille malgré tout elle avait déjà parfois des réactions de grandes personnes, prouvant une fois encore sa grande maturité. Alors que la fillette lui expliquait de la façon la plus sérieuse du monde qu'elle avait eut une journée très chargée, Bella lança un regard amusé à Edward qui était toujours près du piano et qui de toute évidence se retenait de rire.

_ Oh, je vois. Excuse-moi chérie. Mais tu as raison j'avais oublié que c'était long de faire des dessins, ça fait très longtemps que j'en ai pas fait tu sais. En plus quand j'étais petite j'en faisais pas beaucoup de toutes manières, je trouvais mes dessins trop moches alors j'en faisais pas. Et tu as fait quoi d'autre de ta journée mon trésor?

Bella avait essayé de paraitre elle aussi très sérieuse en répondant à sa fille, mais ce n'était pas évident, il fallait bien l'avouer. En même temps voir une fillette de huit ans vous parler de la même façon que venait de la faire Nessie était tellement décalé qu'il était plutôt normale de ne pas réussir à garder son sérieux. Enfin Bella avait tout de même réussit à ne pas rire, c'était déjà ça. Elle n'aurait pas non plus voulut vexer sa fille en faisant ça.

Mais le sérieux de la maman revient très vite quant Nessie approuva d'un signe de tête se que Bella avait déduit du dernier dessin de sa fille. Ainsi elle était bien triste de na pas avoir d'amis de son âge.

_Bientôt trésor, je te promets que tu pourras aller jouer avec les autres enfants. Si tu continues à grandir normalement comme c'est le cas depuis quelque temps alors à la prochaine rentrée scolaire on pourra même peut-être t'inscrire à l'école. Qu'est-ce que tu en dis?

Après tout Nessie savait déjà lire, écrirez et compter et elle avait des raisonnements plus poussés que la normale elle pouvait très bien aller à l'école, ça lui permettrait d'apprendre encore plus et de se faire des amis en plus de ça. Il faudrait juste qu'elle demande son avis à Carlisle concernant le développement physique de la petite.

_________________
Que serait ma vie sans ceux que j'aime?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destin-magique.forumactif.com/forum.htm
Renesmée C . Cullen
Mi-humain, mi-vampire
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 06/06/2010
Localisation : Demeure des Cullen

Feuille de personnage
Qui êtes vous ? : Une hybride
Vous aimez :

MessageSujet: Re: Envie de normalité (libre)   Lun 14 Juin - 0:43

Bonne question.

Renesmée se mit à réfléchir à toute vitesse. Ses murs étaient déjà chargés de tableaux offerts par les membres de la famille et de dessins de toutes sortent qu’elle avait dessinée ainsi que de dessins fait par d’autres membres du clan Cullen pour elle. Son préféré était d’ailleurs celui qu’Emmett lui avait fait de lui entrain de faire un calin à un grizzli affublé d’un tutu. Nessie avait tellement rit quand il le lui avait donné lors d’un après-midi qu’il avait passé à dessiner avec elle qu’elle l’avait accrochée à côté de son lit.

- Je veux bien une pochette pour les mettre dedans. Tu vas l’acheter à Port Angeles… ?

Une petite lueur d’espoir se mit à briller dans le regard de Nessie. Port Angeles était une ville assez grande qui limitait les rencontres avec des personnes connaissant les Cullen, et ignorant donc l’existence de Renesmée qui comemnçait à frôler la claustropobie à force de devoir rester dans un périmètre entourant la maison principale, le cottage et la forêt hors des limites des Quileutes. Périmètre que la petite n’avait encore jamais une seule fois quitter en 2 ans d’existence. Et pourtant elle continuait de garder l’espoir de pouvoir enfin un jour voir autre chose.

Lorsque Bella lui demanda pardon, Nessie la regarda l’air de dire c’est bon pour cette fois, exactement comme le faisait les adultes. En même temps, il fallait dire qu’en plus de sa maturité développée, elle passait ses journées entourée d’adultes à un âge où les enfants sont de vrais éponges, imitant inconsciemment les gestes et expressions de ceux qui les entourent.

- J’ai fais pleins de choses. J’ai regardée les dessins animés avec Emmett et papa. Après j’ai jouée à la poupée avec Rosalie et Alice… Et après Esmée m’a fait à manger. Elle a fait des brocolis j’aime pas ça mais j’ai quand même tout mangé… Et encore après Jasper m’a fait faire pleins d’exercices de mathématique

Nessie fit une grimace. Les maths et elle n’étaient pas vraiment fait pour s’entendre mais tous étaient désireux que la petite étudie comme n’importe quelle enfant même si elle n’allait pas à l’école ainsi, ils se relayaient pour jouer les professeurs.

- Après papa a commencé à m’apprendre un nouveau morceau au piano et enfin j’ai commencée à dessiner.

Effectivement, elle avait un vrai agenda de ministre. Du moins, elle avait énoncée chaque point de sa journée comme si c’était le cas, les yeux toujours rivés sur son dessin qu’elle continuait de colorier. Tout de fois, lorsque Bella lui parla d’école, Nessie releva aussitôt les yeux sur elle.

- Vrai de vrai ? Mais Carlisle il a dit que je grandirais vite jusqu’à ce que je sois grande je croyais. Et Jacob aussi il dit ça. Et il dit aussi qu’il a hâte que je sois grande mais je sais pas pourquoi. Il peut jouer avec moi-même si je suis petite c’est idiot…

Elle avait beau être mature pour son âge, le concept d’imprégnation des Quileutes lui était encore totalement étranger. Pour elle, Jacob n’était ni plus ni moins qu’une sorte de grand frère avec qui elle adorait s’amuser, rien de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Cullen
Admin
Admin
avatar

Messages : 389
Date d'inscription : 29/01/2010
Age : 29
Localisation : contre Bella, la tête sur son épaule

Feuille de personnage
Qui êtes vous ? : Un Vampire
Vous aimez :

MessageSujet: Re: Envie de normalité (libre)   Jeu 17 Juin - 17:37

Edward était assis au piano mais avait cessé de jouer depuis un bon moment. Il suivait l’échange qui se déroulait entre sa fille et sa femme. Assises au milieu du salon, autour de la table basse sur laquelle Nessie exposait ses dessins, elles partageaient un moment de complicité.

Comme Edward s’en doutait après avoir capté les pensées de sa fille, Bella était intriguée par le dessin représentait sa fille esseulée, triste de n’avoir aucun ami de son âge. Edward vit Bella poser ses yeux dessus et essayer d’interpeller Nessie, mais la petite fit dériver la conversation.

Elle préféra commenter ses autres dessins, parlant de ses oncles et tantes. Surtout d’Alice, qui trichait à cache-cache, tout comme lui. Mais ils n’y pouvaient rien, leurs dons respectifs les amenaient à trouver la cachette de la fillette sans avoir besoin de chercher. Alice voyait à l’avance où irait la petite et Edward savait où elle se trouvait au moment même où elle choisissait l’endroit parfait.

Edward avait remarqué que sa femme lui lançait quelques regards appuyés mais il préféra ne pas intervenir et laisser ses deux amours bavarder. Il ressentait une sorte de malaise qu’il ne parvenait pas à identifier, comme une impression de déjà vu.

Il entendit Bella proposer à Nessie de lui acheter une jolie pochette pour qu’elle puisse y ranger ses chefs d’œuvre. A ce moment, il capta les pensées de Nessie. La petite rêvait d’aller à Port Angeles avec sa mère, histoire de sortir un peu. La pauvre, il faut dire qu’à cause de sa croissance accélerée, elle ne pouvait guère quitter le cercle familial, au risque d’alerter les humains, ce qui aurait été le meilleur moyen pour faire revenir les Volturis.

Lorsque Bella demanda à Nessie pourquoi elle n’avait pas dessiné ses grands-parents, la petite les fit rire tout deux, imitant à la perfection l’air que prenait Rosalie parfois. Nessie avait parfois l’air si adulte, elle n’était pourtant qu’une enfant. Enfant si différente cependant. Edward sentit à nouveau ce sentiment de malaise.

Bella demanda alors à sa fille ce qu’elle avait fait durant son absence. Nessie se mit alors à annoncer chaque occupation de la journée comme s’il s’agissait de faits très important, donnant l’impression d’une femme d’affaires overbookée. Cette fois encore, le comportement de la fillette étira sur les lèvres d’Edward un sourire. Sa fille était si drôle.

Mais il cessa de sourire car sa femme venait de capter toute son attention. Elle était en train d’expliquer à Nessie qu’elle pourrait sûrement aller à l’école à la rentrée prochaine. Cette annonce le fit frissonner, où du moins il l’aurait fait si son corps était capable d’une telle chose. Il redoutait un peu le moment où sa fille quitterait leur cocon. Mais il savait que c’était une bonne chose pour elle, elle pourrait enfin avoir des amis. Lorsqu’il vit la joie se dessiner sur le visage de Nessie à l’évocation de l’école, Edward compris ce qui le m’était si mal à l’aise depuis tout à l’heure.

Son poing se crispa sur sa cuisse et son visage se figea. Nessie était malheureuse de ne pouvoir être une fillette comme les autres. Et cela était de sa faute. C’était lui le papa vampire qui avait fait d’elle ce qu’elle était. Si merveilleuse, si belle, malheureusement si exclue de la société à laquelle elle appartenait à moitié grâce aux gênes humains que Bella lui avait transmis. Cette impression de déjà vu qu’il avait ressentit, c’était de se sentir comme un monstre. Comme lorsque qu’il avait blessé Bella lors de leur lune de miel, comme lorsqu’il voyait sa femme dépérir en portant leur enfant, avant de savoir que ce bébé était merveilleux. Même si il était heureux que Nessie soit parmis eux, heureux de vivre auprès de sa femme, il réalisa qu’il avait toujours été un monstre, se souciant seulement de son propre bonheur. Il avait été égoïste depuis le début, à présent, Nessie était malheureuse, tout ça parce qu’il avait mis son fichu vampirisme partout où il passait. Nessie aurait pu avoir une enfance plus heureuse si elle avait eu un père humain.

Edward ferma les yeux. Il avait envie d’aller se frapper la tête contre un mur, mais ne voulait pas effrayer sa femme et sa fille qui continuaient à discuter. Ses poings se serraient de plus en plus et il fit appel à tout son sang froid pour ne pas hurler.

_________________


Tu es comme une drogue pour moi, c’est comme si tu étais ma propre marque d’héroïne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Swan Cullen
Vampire
avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 32
Localisation : Dans les bras d'Edward

MessageSujet: Re: Envie de normalité (libre)   Lun 21 Juin - 22:55

Bella regarder sa fille en lui caressant les cheveux. C'était une si jolie petite fille... Il aurait tenue qu'a elle elle aurait voulue qu'elle ne grandisse jamais. malheureusement c'est plutôt le contraire qui était en train de se produire, sa fille grandissait à vitesse grand V et pas seulement parce que le temps passe "vite" elle avait 2 ans et elle en paraissait 8. Mais elle ne pouvait pas arrêter la croissance de son petit ange sous prétexte qu'elle ne voulait pas la voir grandir. Surtout qu'elle n'en possédait pas le pouvoir. Bella était contrainte de laisser faire la nature, même si ça ne lui plaisait pas plus que ça de voir sa fille grandir si vite.

_Je ne sais pas encore... Peut-être... Humm... Dis-moi Trésor tu voudrais la choisir ta pochette à dessin? Ça te faisait plaisir?

Bella n'avait peut-être pas le pouvoir de son mari pour connaitre les pensées de sa fille, ni le don de Jasper pour deviner ses sentiments, mais elle avait bien mieux que ça, elle avait l'instinct d'une maman et avec ça elle pouvait deviner bien des chose sur son trésor, comme le fait qu'elle mourrait d'envie d'aller faire un tout ailleurs pour une fois. Et Port Angeles pouvait être une idée en effet. Bella ne savait pas ce qu'en pensait Edward, elle tourna son regard vers lui un instant mais pour le moment il garder le silence. Avait-il comprit lui aussi que leur fille était malheureuse? Sans doute.

Bella se retint encore une fois de rire quand Nessie prit une nouvelle fois une attitude d'adulte, c'était vraiment drôle parfois de voir ses réactions. Puis elle écouta la petite énoncer son agenda de petite ministre en herbe en hochant la tête pour lui montrer qu'elle approchait toutes les activité qu'elle avait fait dans la journée. une nouvelle fois elle tourna son regard vers Edward quand Nessie évoqua le piano, elle écouter encore souvent le CD que son amour lui avait offert pour ses 18 ans.

_Les dessins animés?... J'espère que c'était pas des dessins animés de bébé, avec Emmett je m'attends au pire! La poupée? Connaissant Alice c'était toi la poupée non? Les brocolis... Brrrr... J'aimais pas ça non plus enfin à la limité en purée, mais alors en branche je faisais toujours le grimace! Mais je suis fier de toi chéri tu as tout mangé c'est bien t'es une grande fille. les maths, je déteste encore plus que les brocolis...

Bella n'avait jamais aimé les maths autant elle avait toujours été très bonne en science, autant en maths elle était une vrai catastrophe ambulante, bon ça allait mieux depuis qu'elle avait était transformé mais ce n'était toujours pas la grande joie non plus.

_Et est-ce qu'il t'a appris comme morceau de piano aujourd'hui? Un morceau de Debussy? Tu voudras bien me jouer claire de lune mon chéri?

Bella c'était clairement tourné vers Edward cette fois, c'était la première fois depuis le début que sa conversation avec Nessie qu'elle s'adressait directement à lui. Puis elle reporta sur attention sur sa fille qui avait le visage éclairé d'un espoir à peine imaginable en pensant à l'école.

_Justement il faut que je discute de ça avec Carlisle et ton père, je ne peux pas te le promettre à cent pour cent, mais on va faire tout ce qu'on peut pour trouver une solution, ça par contre je peux te le promettre. Et Jacob... Fais pas attention à ce qu'il raconte les garçon sont bizarre parfois, trésor!

Alors lui il allait entendre parler du pays, qu'est-ce qu'il allait raconter à sa fille comme bêtises, elle n'avait que deux ans, non un chien... Enfin d'un loup-garou dans son cas... Bella avait envie de grogner, mais devant Nessie elle se retint. Qu'il la touche avant ça majorité...

_________________
Que serait ma vie sans ceux que j'aime?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destin-magique.forumactif.com/forum.htm
Renesmée C . Cullen
Mi-humain, mi-vampire
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 06/06/2010
Localisation : Demeure des Cullen

Feuille de personnage
Qui êtes vous ? : Une hybride
Vous aimez :

MessageSujet: Re: Envie de normalité (libre)   Mar 22 Juin - 10:59

Nessie était à nouveau concentrée sur son dessin. Chose pas vraiment aisée lorsqu’on a une maman qui n’arrête pas de vous parler mais cela ne l’embêtait pas, la petite adorait discuter. Cela lui faisait juste prendre un peu plus de temps pour le terminer c’était tout.

Depuis quelques temps, Nessie privilégiait la discussion à son Don. Petite, cela avait été l’inverse. Un peu avare de mot, Renesmée communiquait principalement par le biais des images qu’elle envoyait aux autres mais à présent, elle préférait parler. Après tout, c’était bien plus pratique d’avoir toujours ses mains libres pour pouvoir faire autre chose en même temps. C’était en tout cas comme ça qu’elle voyait les choses.

Quand Bella lui demanda si elle voulait choisir elle-même la pochette, Nessie leva une fois de plus les yeux de son dessin, le regard pétillant.

- Je vais pouvoir venir la chercher avec toi à Port Angeles ? Pour de vrai ?

On aurait pu lui annoncer qu’elle allait passer sa vie à Disney Land qu’elle n’aurait pas eue l’air plus ravie. Poussant un petit cri de joie, elle sauta au cou de Bella avant de se tourner vers son père.

- Tu viendras aussi papa hein ? On ira tout les trois ?

C’était ce qu’elle espérait de tout cœur en tout cas. Pour sa première sortie des environs de la villa Cullen, elle voulait que ses deux parents soient-là quand même. Dans sa petite tête défilait déjà des images de rues pleines de boutique, de promeneurs flânant entre les vitrines et d’enfants riants en courant en tout sens avec des sucreries en poche. Bref, une scène droit tirée d’un dessin animé. N’ayant jamais vue de vraie ville, c’était comme ça qu’elle se les imaginait.

En parlant de dessins animés, le sujet vînt sur le tapis en même temps que la description de la journée de la fillette. Regarder des dessins animés avec Emmet était quelque chose ! En effet, grand gamin dans l’âme, se dernier s’y absorbait bien plus que Nessie qui, du coup, l’observait plus lui que la télé. Il était tellement drôle à tenter de dire à la Princesse que la vieille Dame derrière la porte n’était pas juste une vieille Dame mais la méchante Sorcière. Si les vampires avaient été capable de pleurer, Nessie était persuadée qu’il aurait éclaté en sanglots le jour où il avait regarder le Roi Lion avec elle.

- Il y avait un dessin animé Barbie à la télé ce matin. C’était une fée amie avec un garçon sirène mais il est enlevé alors elle se transforme en sirène pour aller le sauver. Dis ? Ça existe vraiment les fées et les sirènes ?

Elle n’avait pas encore posée la question pour le Père Noël mais le fait qu’elle commence déjà à mettre en doute la véracité des exploits de Barbie laissait présager que cette question n’allait plus mettre très long avant de surgir aussi.

Quand sa mère lui demanda si elle avait apprit un morceau de Debussy, Nessie fit oui de la tête. Edward était justement entrain de tenter de lui apprendre Claire de Lune. Chose pas vraiment aisée d’ailleurs. En effet, la petite Renesmée ne semblait pas avoir héritée de l’amour de Debussy de ses parents. Elle n’avait jamais osée le leur avouer à haute voix, même si son père avait probablement dû le lire dans son esprit, mais niveau Claire de Lune, elle préférait de loin celui de Beethoven qu’elle avait un jour entendue dans le bureau de Carlisle. Beethoven étant le compositeur classique que Nessie préférait. Cela dit, ses parents pouvaient déjà être heureux qu’elle en aille un préféré à son jeune âge et de plus, Nessie faisait l'effort d'apprendre celui de Debussy pour faire plaisir à ses parents dont c'était le morceau préféré.

Attendant de voir si son père allait répondre à la requête de sa mère, Nessie, elle, s’imaginait déjà jouant dans une cours d’école avec d’autres enfants. Cela lui changeait du monde des adultes. Cependant, quand sa mère nuança la nouvelle, la petite de mordilla la lèvre inférieur. Elle avait raison, c’était compliqué. Nessie continuait à grandir plus vite que les autres et en plus, il fallait aussi compter avec les autres aspects de sa moitié vampire. Sa force, sa vitesse, sa peau brillant légèrement au soleil à présent, même si ce n’était pas aussi voyant que chez les autres membres de sa famille, et sa manie à toujours de loin préférer le sang aux aliments normaux. Même du haut de ses 8 ans d’âge mental, Nessie était consciente que ça en faisait beaucoup de choses à gérer. Cela dit, elle s’en moquait un peu. En fait, elle ressentait une certaine fierté pour son côté vampire et pour tout dire, si cela n’en avait tenu qu’à elle, elle aurait aimée l’être complètement, comme ses parents plutôt que de devoir faire avec les inconvénients de son côté humain comme typiquement le fait de ressentir la fatigue. Cela aurait été tellement mieux de pouvoir s’amuser à longueur de temps sans avoir à couper sa journée pour récupérer des forces. C’est pourquoi elle ne sentait aucune colère à cause du fait que se soit à cause de son côté vampire qu’elle soit obligée de rester cachée. Elle en voulait plus à son côté humain en fait.

- Pourquoi ils sont bizarres les garçons ?

Grande question que toutes les filles finissaient par se poser un jour. Mais il fallait dire que Jacob était le plus bizarre de tous. Nessie ne trouvait pas Carlisle et Edward bizarre. Emmet était certes un grand gamin dans l’âme et Jasper étrange avec ses cicatrices mais eux non plus n’avaient jamais poussé de long soupire en la regardant et en lui disant qu’ils avaient hâte qu’elle grandisse. Il n’y avait que Jacob qui le faisait. En plus, il sentait tout le temps le chien mouillé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Cullen
Admin
Admin
avatar

Messages : 389
Date d'inscription : 29/01/2010
Age : 29
Localisation : contre Bella, la tête sur son épaule

Feuille de personnage
Qui êtes vous ? : Un Vampire
Vous aimez :

MessageSujet: Re: Envie de normalité (libre)   Mar 22 Juin - 20:25

Edward se força à ouvrir les yeux et à étaler un sourire sur ses lèvres. Nessie lui avait demandé de venir avec elles à Port Angeles. Bien sûr qu’il irait. Il donnerait tout l’or du monde pour passer du temps avec sa femme et sa fille.

Oui trésor, je vous accompagnerais. Et je connais un restaurant charmant où j’ai emmené manger ta mère lorsqu’elle était humaine. Je suis sûr qu’il te plaira à toi aussi chérie.

Puis il dirigea son regard vers sa femme qui venait de lui demander de jouer clair de lune. Il lui fit un sourire tendre et dirigea son menton en direction de Nessie. Il savait que sa fille n’était pas fan de ce morceau, mais elle se forçait à l’apprendre pour faire plaisir à ses parents. Il s’adressa à sa femme.

Je veux bien en jouer un peu mais notre petite chérie préfèrerait que je joue Beethoven.

Il fit un clin d’œil à sa fille. Mais en lui, il ressentait toujours la désolation. Pour faire plaisir à sa femme, il se mit tout de même à commencer les premiers accords de Debussy. Ses doigts couraient sur le piano, mais la mélodie qui s’élevait était mélancolique. C’était bien clair de lune, mais avec des accents de tristesse qui n’apparaissait pas dans le morceau original.

Il arrêta de jouer lorsqu’il capta les pensées de Nessie. Elle détestait son côté humain. Elle aurait voulu être un vampire à part entière. Oui, mais elle n’aurait jamais pensé cela si elle avait été réellement humaine, elle aurait été parfaitement heureuse. Là, elle se retrouvait déchirée entre deux monde, pensant préférer celui des vampires. Certainement parce qu’elle ne connaissait que ce côté-là, enfermée vingt quatre heures sur vingt quatre avec des vampires, cela influençait forcement son choix. Mais lorsqu’elle découvrirait le monde humain, elle changerait sûrement d’avis. Lorsqu’elle allait s’apercevoir qu’elle était capable de charmer ses camarades autant que de les effrayer par sa beauté hors norme. Lorsqu’elle verra ses amis se délecter des repas de la cantine alors qu’elle aura beaucoup plus envie de boire du sang que de manger son assiette. Lorsqu’elle découvrira que certains la détesteront pour ses capacités intellectuelles incroyables. A ce moment, elle le haïra, lui son père, pour avoir fait d’elle ce qu’elle est.

Edward avait envie de pleurer. Bien sûr il en était incapable. A sa tristesse vint s’ajouter soudain la colère alors que Nessie pensait à autre chose. Elle se remémorait Jacob soufflant et lui parlant de sa hâte de la voir grandir. Il serra les poings. La prochaine fois qu’il verrait ce chien galeux, il aurait une petite discussion avec lui pour mettre les choses au clair.


_________________


Tu es comme une drogue pour moi, c’est comme si tu étais ma propre marque d’héroïne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Swan Cullen
Vampire
avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 32
Localisation : Dans les bras d'Edward

MessageSujet: Re: Envie de normalité (libre)   Sam 26 Juin - 17:08

Bella aimait voir les yeux pétillants de sa fille quand elle lui demanda si elle voulait venir choisir elle-même sa pochette à dessin. Au début Bella avait pensait aller à Forks mais finalement pour faire plaisir à Nessie elle avait décidait de changer ses plans.

_Oui, pour de vrai ma chérie, on ira à Port Angeles avec ton père vu qu'il veut bien venir, on achètera une jolie pochette pour toi et après si tu veux on fera un peu les boutique, je suis sur que ça te plaira. Tu pourra acheter des jouets ou des habits, mais si Alice t'as déjà fait une grade robe jusqu'à tes dix-huit ans.

Bella déposa un baisé sur les cheveux soyeux de Nessie avant de se tourner vers Edward qui acceptait de lui jouer un peu de piano mais pas trop, Enfin pas trop du morceau qu'elle lui avait demandé. Bella haussa les sourcils, ainsi donc Nessie n'aimait pas trop Debussy, avec ses parents comme ceux qu'elle avait c'était surprenant car eux deux aimait beaucoup sa musique.

_Ça veux dire qu'il va falloir que je me passe de tes merveilleuses interprétation en présences de Nessie? Zut alors. Alors comme ça tu n'aime pas trop Debussy trésor?

Pour une surprise on pouvait dire que c'était une surprise, Mais bon, Bella n'allait pas non plus imposer ses gouts et ses couleurs à sa fille, celle-ci avoir le droit d'avoir ses propres gouts. Puis Nessie lui demanda si les fées et les sirène existé parce qu'elle avait vu un dessins animé Barbie plus tôt dans la journée. Légèrement prise à dépourvue Bella ne savait pas trop quoi répondre mais ne le montra pas. Et elle répondit tout de même.

_Et bien pour tout te dire trésor, je n'ai jamais eut l'occasion d'en rencontré mais pourquoi ça n'existerait pas? Après tout les vampires et les loup-garous ça existe bien. Alors pourquoi pas les fées et les sirènes? Si tu veux un jour on partira à leur recherche.

La réponse de Bella n'était pas insensée, après tout c'est vrai qui aurait cru que les vampires et les loup-garou existent? Personne, c'était de même pour les fées et les sirènes, et si après tout ça existé vraiment? Mais les pensées de Bella furent interrompue par autre chose. Edward avait commençait à jouer "Claire de Lune" de Debussy comme elle lui avait demandé mais la mélodie bien qu'identique à d'habitude était en même temps différente. Le regard de Bella alla alors jusqu'à piano où était assis Edward. La jeune femme connaissait bien son mari et elle dut voir au premier coup d'œil que ça n'allait pas, que lui arrivait-il, elle ne l'avait plus vu comme ça depuis... Bella comprit soudain ce qui était en train de se passer dans la tête de son mari, il culpabilisé d'obligé Nessie sa vie solitaire. Quand arrêtait-il de renier se qu'il était? Il se maudissait lui-même de sa condition de vampire mais s'il n'en était pas un jamais ils ne se seraient rencontré. Bella se leva avec l'intention de le rejoindre, mais Nessie lui posa une question qui la fit éclater de rire. Pourquoi les garçons sont bizarre? Alors là c'était vraiment très drôle.

_Pourquoi?... Hé bien... Euh... Parce que ce sont des garçons... Ils sont différents des filles... Les garçons pensent d'une façon très bizarre chérie.

Et elle ne parlait pas que pour Jacob qu'elle avait d'ailleurs envie d'étriper sur l'instant mais aussi pour son mari qui ruminait toujours ses sombres pensées. Bella franchie en quelque pas la distance qui la séparé d'Edward, elle se mit derrière lui et passa ses bras autour de ses épaules pour l'enlacer, posa sa tête sur son épaule, avant de lui murmurer à l'oreille:

_Elle est la meilleure chose qui pouvait nous arriver, après un peu de te maudire, ça ne serte à rien...

_________________
Que serait ma vie sans ceux que j'aime?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destin-magique.forumactif.com/forum.htm
Renesmée C . Cullen
Mi-humain, mi-vampire
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 06/06/2010
Localisation : Demeure des Cullen

Feuille de personnage
Qui êtes vous ? : Une hybride
Vous aimez :

MessageSujet: Re: Envie de normalité (libre)   Sam 26 Juin - 18:05

La petite tête de Nessie passa de son père à sa mère comme si elle regardait un match de tennis tandis que son regard pétillait comme jamais. Aller faire les magasins puis aller au restaurant tout les trois ? Elle attendait désormais cela avec plus d’impatience qu’elle n’attendait noël et son anniversaire réunit.

Ce n’était pas temps l’idée d’aller acheter de nouvelles choses qui l’excitait mais de pouvoir sortir en ville avec ses parents et d’enfin pouvoir voir autre chose.

- Tu crois qu’il y a un parc où je pourrais aller jouer un petit moment… ?

Avec l’arrivée de Nessie, Carlisle avait installé un vrai parc dans le jardin comprenant toboggan, balançoire, cage à poule et bac à sable mais ce n’était pas pareil. Il n’y avait pas d’autres enfants dans ce parc-là. Enfin à part Emmett qui, quand il s’y mettait, pouvait être considéré comme un gamin. Il était très drôle. Quand elle sera grande, Nessie avait prévue de se marier avec lui. Ou avec Jasper elle hésitait encore. Pendant longtemps elle avait voulue se marier plus tard avec son père mais elle avait découvert peu de temps auparavant que les petites filles ne pouvaient pas se marier avec leurs papas et puis Carlisle, il était trop vieux. C’était son grand-père ! Elle avait aussi pensée à se marier avec Jacob, malgré son odeur de chien mouillé, mais le fait qu’il aille décrété qu’il avait hâte qu’elle soit grande l’avait vexée. C’est qu’elle avait déjà son tempérament la petite.

Quand son papa parla de Beethoven, Nessie lui lança un regard lourd de reproche. Enfin autant lourd de reproche que cela soit possible pour une enfant de son âge. Elle ne l’avait jamais dit à sa maman pour ne pas l’attristée.

- c’est pas que j’aime pas… C’est que… Je préfère Beethoven moi…

A peine 2 ans et elle avait déjà l’esprit de contrariété, ça promettait pour l’avenir ça.

Quand ça mère lui dit qu’elles partiraient à la chasse aux sirènes et aux fées, Nessie battit joyeusement des mains rien qu’à l’idée de partir à l’aventure avec son sac à dos Bob l’éponge. Elle était sûre que cela allait être très amusant. En plus, elles avaient même pas besoin de prendre à manger avec elles, elles n’auraient qu’à chasser. Plus de brocolis ni de carottes ! Elle prendrait juste un pot de Nutella parce qu’elle aimait vraiment ça. De la nourriture humaine, elle n’aimait que ce qui était sucré. Pour le reste, elle préférait de très loin le sang qui avait bien meilleur goût.

Quand Nessie demanda à sa maman pourquoi les garçons étaient bizarres, elle attendit sa réponse avec attention. Mais au final, elle ne fût pas beaucoup plus avancée.

- Mais pourquoi ils pensent de façons très bizarres ?

Instinctivement, elle tourna la tête vers le spécialiste des pensées de la famille, son père. Peut-être que lui serait capable de lui en dire plus. Après tout, en plus de lire les pensées, il était un garçon. Arrivant à ce stade du cheminement de ses pensées, elle fronça les sourcils en réfléchissant un instant tandis que Bella partait serrer Edward dans ses bras. Peut-être était-ce pour ça qu’elle le consolait tout à coup ?

- Est-ce que papa pense de façons très bizarre lui aussi alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Cullen
Admin
Admin
avatar

Messages : 389
Date d'inscription : 29/01/2010
Age : 29
Localisation : contre Bella, la tête sur son épaule

Feuille de personnage
Qui êtes vous ? : Un Vampire
Vous aimez :

MessageSujet: Re: Envie de normalité (libre)   Sam 26 Juin - 18:25

Edward vit sa femme se lever et se diriger vers lui. Elle le serra dans ses bras, puis lui dit qu'il ne devait pas se maudire. Mais elle ne comprenait pas ce qu'il ressentait. Il était la cause du malheur de sa fille, et ça jamais il ne pourrais se le pardonner. Il aurait voulu pouvoir prêter son don à Bella l'espace d'un instant pour qu'elle comprenne, qu'elle ai un aperçu des choses qui traversaient son esprit.

Après avoir garder la tête basse pendant un moment, Edward regarda sa femme intensément. Il lui fit un tendre baiser. Et chuchota pour que Nessie ne puisse pas l'entendre.


Je suis heureux d'avoir une fille aussi merveilleuse avec toi, vous êtes les plus belles choses qui soient arrivées dans ma vie. En revanche, moi je ne fais que votre malheur. A cause de moi, tu as dû abandonner ton humanité, à cause de moi tu as dû choisir entre moi et tes parents. Avoues qu'ils te manquent et que tu aimerais les voir plus souvent. Je sais que tu vas me dire que tu vois Charlie. Mais ta mère Bella ? Le soleil californien t'empêche de lui rendre visite.

Après un soupir, il reprit.

Et Nessie est malheureuse car elle ne peut pas être comme les autres enfants, et ça c'est aussi à cause de moi. Si elle n'avait pas un père vampire, elle serait parfaitement heureuse. Tout est ma faute Bella, tu ne parviendras pas à me faire croire que je vous ai offert à toutes les deux une vie magnifique, ce serait un mensonge.

Alors qu'il voulait se lever dans l'intension de prendre l'air, avec l'envie de courir, courir jusqu'à ce qu'il oublie qu'il était un monstre, Nessie demanda si lui aussi pensait de façon bizarre. Il ne put retenir un sourire en regardant son petit ange se poser des questions existentielles sur les garçons... N'était-elle pas un peu jeune pour se préoccuper de la gente masculine ?

Tu sais chérie, je crois que ce que maman veut dire, c'est que nous, les garçons, sommes parfois idiots et d'autres choses que je t'expliquerais lorsque tu sera plus grande. Et je te demande une faveur chérie, la prochaine fois que Jacob agit de la sorte avec toi, dis lui que s'il continue, papa va faire de lui un caniche empaillé.


_________________


Tu es comme une drogue pour moi, c’est comme si tu étais ma propre marque d’héroïne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Swan Cullen
Vampire
avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 32
Localisation : Dans les bras d'Edward

MessageSujet: Re: Envie de normalité (libre)   Dim 4 Juil - 22:06

Bella était heureuse de voir sa fille aussi contente, elle ne se souvenait pas avoir déjà vu Nessie aussi contente à l'annonce d'autre chose auparavant. Si elle avait sut qu'il en allait si peu pour que sa petit fille chérie rayonne de la sorte elle lui aurait proposé des sortie à Port Angeles plus souvent. A Phénix ou ailleurs parce que retourner trop souvent au même endroit avec la croissance de la petite pouvait être dangereux, mais elle grandissait moins vite en ce moment.

Bella avait la ferme intention de parler avec son beau-père de la possibilité d'envoyer Nessie à l'école mais elle ne savait pas si Carlisle en savait beaucoup plus sur la croissance des hybrides qu'elle et Edward.

_Je pense qu'on pourra en trouver un, Port Angeles est une grande ville, alors on trouvera un parc pour que tu t'amuses un peu, mais il faudra que tu fasses attention au soleil chérie. Promets!

Bien qu'à moitié vampire la peaux de Nessie brillait elle aussi sous les rayons du soleil, pas aussi fortement que la peaux de ses parents mais assez du de même pour ne pas passer inaperçue. Il faudra aussi d'ailleurs qu'elle fasse attention au soleil quant elle aura l'intention d'aller à l'école. Parfois il lui faudra manquer l'école à cause de ça mais elle était intelligente ça na la gênera pas plus que ça. Bella se demandait dans qu'elle classe il allait falloir l'inscrire, normalement à 8 ans on est en CE2, mais il faudrait peut-être plutôt la faire aller en CM1 ou en CM2. Ça leur laisserait un peu de marge pour faire croire à un poussée de croissance au cas ou Nessie aurait une soudaine recrue d'essence de sa croissance accélérée. Mais autre chose la tracassée, est-ce qu'elle allait pouvoir se présenter comme étant la maman de sa fille? C'est vrai elle avait l'apparence d'une jeune femme de 18 ou 19 ans en Nessie avait l'apparence d'une petit fille de 8 ou 9 ans. Les gens allaient se poser des questions, surtout les habitant de Forks qui connaissaient Bella et Edward et qui savait qu'il n'avait pas eut d'enfants avant leur mariage.

Mais Bella fut interrompue dans ses réflexion par Nessie qui lui disait que ce n'était pas qu'elle n'aimait pas Debussy, mais c'est qu'elle préférait Beethoven à Debussy. Elle avait le droit, Bella ne lui en voulait pas. Elle lui fit un sourire pour le lui prouver, qu'elle arrête donc de foudroyer ainsi son père du regard.

_Tu as le droit trésor, je ne t'en peux pas. Par contre tu n'as pas le droit de regarder ton père comme ça, alors tu arrête d'accord?

Puis Bella avait prit Edward dans ses bras, il était aussi tête de mule qu'elle, elle savait qu'elle arriverait difficilement à le faire changer d'avis mais elle pouvait toujours essayer quand même.

Bella écouta Edward lui dire qu'elle et Nessie était les plus belle chose qui lui soit arrivé, mais que lui par contre faisait le malheur de celles qu'il aimait, Bella n'était pas d'accord, ce n'était pas lui qui avait choisit qu'elle devienne un vampire, c'était elle. Et Nessie était heureuse de les avoir pour Parents si elle était triste c'est juste parce qu'elle ne grandissait pa normalement mais ça changerait, ça n'allait pas durer éternellement.

_C'est moi qui ai voulut devenir un vampire, je te rappelle que j'ai eut un million de fois l'occasion de changer d'avis mais je n l'ai pas fait. Je vois Charlie aussi souvent que j'ai envie, quant à ma mère, tu sais comment elle est, même si je voulait je ne pourrais pas aller là voir parce qu'avec elle on ne peut rien prévoir elle bouge tout le temps et oublie toujours quant elle a quelque chose à faire. Mais elle viendra à la maison, chez Charlie, un jour.

Ce fut cet instant que sa fille choisit pour demander pourquoi les garçons pensent de façon bizarre, décidément, elle avait l'impression d'avoir avec Nessie une discutions qu'elle aurait voulut n'avoir que dans plusieurs années.

_Et bien, ils pensant de façon bizarre tout simplement parce que ce sont des garçons, les garçons et les filles sont différents, ils ne sont pas fait de la même façon, mais c'est pour ça que des garçons et des filles tombe amoureux, parce qu'il sont différents.

Bon c'était pas tout à fait juste mais ce n'était pas non plus tout à fait faut. Mais elle se voyait quand même mal dire à sa fille que les garçons avait parfois l'esprit mal tournait. D'autant que ça arrivé aussi aux fille, il suffisait de voir comment Bella avait sauter sur Edward dans la forêt une fois qu'elle avait enfin fini son repas. Elle n'avait pas laisser le temps à son mari de bougé qu'elle l'avait presque attaqué comme une sauvage, mais bon, il avait pas vraiment fait mieux par la suite non plus.

_Oui, ton père ne fait pas exception à la règle, c'est même le pire, il a la fâcheuse tendance à réfléchir trop d'ailleurs, et après il à mal à la tête et il est de mauvaise humeur. Mais c'est parce qu'il ai comme ça que je l'aime, s'il était autrement ce serait moins drôle. Pour Jacob s'il t'embête tu lui diras qu'avant de recommencer qu'il se rappelle le jour où je me suis réveiller après ta naissance, et que je terminerais ce que j'avais commencer s'il recommence. Le transformer en caniche empaillé ce sera après que je me soit occupé de lui.

_________________
Que serait ma vie sans ceux que j'aime?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destin-magique.forumactif.com/forum.htm
Renesmée C . Cullen
Mi-humain, mi-vampire
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 06/06/2010
Localisation : Demeure des Cullen

Feuille de personnage
Qui êtes vous ? : Une hybride
Vous aimez :

MessageSujet: Re: Envie de normalité (libre)   Lun 5 Juil - 11:14

- Promis….

Nessie n’étais pas autrement enthousiaste à l’idée de devoir faire attention à quoi que se soit à son âge. Eviter le soleil en faisait partit. D’autant qu’elle aimait bien comme ça peau brillait. Elle avait l’impression d’être couverte de petites pierres précieuses, c’était très joli. Mais si cela pouvait lui permettre d’aller jouer un moment avec d’autres enfants au parc, elle s’y pliait sans plus rechigner que ça.

Laissant ses parents dans leur coin, craignant surtout de les voir se bécoter une fois de plus, acte qui pour elle trouvait toujours aussi beurk, Nessie termina de colorier son arc-en-ciel et admira le résultat. C’était assez réussi selon elle. Il était juste dommage que les boites à crayons n’aillent pas cette couleur étrange qui n’avait pas de nom et que sa maman lui avait un jour expliqué qu’elle n’avait pu la voir qu’une fois devenue un vampire. Les humains étaient vraiment nul si en plus ils pouvaient pas voir toutes les couleurs. Il y avait que son grand-père Charlie que Nessie aimait bien comme humain parce qu’il était très drôle malgré lui. En effet, dans sa décision de ne pas savoir la vérité sur les Cullen, sa fille et sa petite-fille, Charlie se retrouvait souvent à tenter de faire comme si tout était normal quand cela ne l’était clairement pas. Encore trop jeune pour comprendre le sens de cette démarche, Renesmée trouvait simplement cela très amusant à voir. De plus, Charlie était le seul humaine qu’elle connaisse personnellement. Bella lui parlait parfois de sa grand-mère, Renée, mais elle ne l’avait jamais rencontrée. En fait, Nessie ne savait même pas si sa grand-mère maternelle était au courant de son existence.

La petite terminait la contemplation de son dessin quand ses parents revinrent à elle pour tenter de lui expliquer pourquoi les garçons étaient étranges. Les écoutant avec attention, la petite prit quelques secondes de réflexion avant de décréter l’air le plus sérieux du monde.

- Alors si les garçons sont bizarre… C’est parce que c’est des garçons. Ils ont vraiment pas de chances.

Sur ces dires, la petite sauta sur ses pieds et se retrouva presque dans le même mouvement auprès de ses parents et escalada les genoux de son père pour s’y asseoir à califourchon tout en se mettant face à lui et resserra bien fort ses petits bras autour de son cou pour un gros câlin.

- Pas grave si tu es un garçon bizarre papa. Moi je t’aime quand même très fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Cullen
Admin
Admin
avatar

Messages : 389
Date d'inscription : 29/01/2010
Age : 29
Localisation : contre Bella, la tête sur son épaule

Feuille de personnage
Qui êtes vous ? : Un Vampire
Vous aimez :

MessageSujet: Re: Envie de normalité (libre)   Mar 6 Juil - 18:35

Malgré sa mauvaise humeur, Edward éclata de rire en entendant les pensées de sa fille. Celle-ci trouvait que les baisers étaient dégoûtants. Edward espérait que cette idée la poursuive encore longtemps, ainsi, il n’aurait jamais à subir la vision de sa fille embrassant Jacob.

Tu as raison ma chérie, les bisous c’est berk. Papa est content que tu t’en rendes compte toute seule. Je te félicite trésor.

Puis la petite vint se poser sur ses genoux en lui déclarant de très beaux mots d’amour. Il serra très fort sa fille dans ses bras et déposa un baiser sur son front.

Je t’aime aussi ma chérie, tu es la fille la plus merveilleuse qu’un père puisse rêver d’avoir. Toi et Maman vous êtes ma plus belle raison de vivre. Je te promets de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour que tu sois la plus heureuse possible.

Sur ces mots, il se mit à jouer un morceau de Beethoven d’une main, l’autre caressant les cheveux de sa fille. Il joua tout le morceau pour faire plaisir à Nessie. Déposant encore un baiser sur son front, il se tourna ensuite vers Bella et l’embrassa sur la joue. De sa main libre, il prit Bella part la taille et serra ses deux amours contre lui. Sa femme avait raison, il devait cesser de se maudire. Il valait mieux qu’il se consacre à faire le bonheur de sa femme et sa fille plutôt que de ruminer dans son coin.

Ecoutes ma chérie, lorsque nous irons nous promener avec Maman, tu vas avoir l’occasion de faire les boutiques pour la première fois. Alors saches que je suis bien décidé à t’offrir tout ce qui te fera plaisir. Prépares-toi à rentrer à la maison avec une cargaison de paquets.

Edward pensait que cette proposition allait combler sa fille de joie, pour sa première sortie, il voulait faire quelque chose de grandiose. Une autre idée lui vint à l’esprit.

Tu sais on pourrait aussi aller dans un parc d’attraction un jour. Il faudra demander à Papy ce qu’il en pense, mais je suis sûr que ça t’amuserait beaucoup. Il y a des tas de manèges et des bonbons à volonté. Il faudra juste attendre un jour couvert, pour que Maman et moi ne nous fassions pas prendre en étincelant au beau milieu d’une foule d’humains. Qu’en dis-tu chérie ?

Puis il se tourna vers Bella.

Et toi mon amour, ça te dirais ? Pour la première fois dans ta vie tu pourrais remporter un jeu d’adresse pour gagner une peluche géante et l’offrir à ta fille. Je dis ça parce que j’imagine qu’avant tu ne devais pas toucher une cible.

Il sourit d’un air narquois à sa femme et se mit à rire de bon cœur. Il lui déposa un tendre baiser sur le sommet du crâne, respirant l’odeur de sa chevelure.

_________________


Tu es comme une drogue pour moi, c’est comme si tu étais ma propre marque d’héroïne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Swan Cullen
Vampire
avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 32
Localisation : Dans les bras d'Edward

MessageSujet: Re: Envie de normalité (libre)   Dim 11 Juil - 15:57

_Merci Trésor, je sais que c'est drôle de fiare toujours attention, mais si tu y arrives et bien ça m prouvera que tu peux vraiment aller à l'école sans que papa et moi on s'inquiète.

Bella écouta les parole d'Edward qui riait apparemment aux pensées de la petite et était un peu frustré d'être la seule à ne pas savoir ce qui se passé dans la tête de Nessie. Mais le fait de dire que c'était beurk, ça voulait sans doute dire que ça concernait quelque chose de grandes personnes: les baisé par exemple et qu'Edward approuve le fait que Nessie pense que c'était beurk la vexa un peu. Pour elle c'était comme s'il lui disait qu'elle trouvait beurk qu'elle l'embrasse.

_Je ne suis pas d'accord. C'est beurk quand on le fait avec n'importe qui, mais quand on aime la personne qu'on embrasse c'est pas si beurk que ça. Mais tu comprendras ça plus tard mon ange, ne soit surtout pas trop pressé.

Bella sourit tout de même en voyant Nessie aller sur les genoux de son père en lui disant qu'elle l'aimait quand même, même si il était un garçon bizarre. Elle était vraiment adorable. Bella était vraiment heureuse d'avoir une fille comme Nessie, elle était comblée.

_Tu sais chérie papa est peut-être bizarre, mais c'est quand même le moins bizarre des garçons, parce que comme il lis dans les pensées. Et chéri nous somme déjà très heureuse, tu sais. La seule chose, pour moi le seul fait d'être à tes cotés suffit à me rendre heureuse, pour Nessie... Faudra juste la laisser jouer avec d'autres enfants de « son » âge. N'est-ce pas Nessie? Dis à papa qu'il n'y a que ça qui puisse te rendre plus heureuse, sinon il va pas me croire.

Bella écouta ensuite Edward joue un morceau de Beethoven au piano, il jouait bien et le morceau était beau mais elle préférait toujours Debussy. Fort heureusement vu qu'Edward ne pouvait pas lire dans ses pensées il ne pouvait pas le savoir et Nessie non plus. Remarque, même s'ils l'avait sut comme elle trouvait quand même ce morceau très bien ça n'aurait pas changé grand chose. Bella laissa Edward la prendre par la taille tout en souriant toujours. L'humeur de son mari avait changée et Bella en était ravie, elle n'aimait pas le voir ruminer dans son coin. La jeune femme prit Nessie dans ses bras la soulevant des genoux de son père pour s'assoir elle-même sr les genoux d'Edward. Ça devait faire un joli tableau de les voir ainsi tous les trois.

_Et tu comptes prendre quelle voiture? Non, parce que je veux pas dire mais je suis pas sur que la Volvo soit assez grande pour qu'on mette beaucoup de chose à l'intérieur. A la limite si on prends la voiture de Carlisle il y aura peut-être assez de place pour ranger la montagne de chose que notre adorable fille voudra acheter, et encore j'en suis même pas certaine. Surtout que je compte bien passer à la librairie tant qu'à faire, j'ai plus rien à lire.

La Volvo gris métallisé d'Edward était en effet très rapide, un vrai petit bolide mais niveau espace il y avait quand même mieux. La Voiture de Carlisle par contre bien que moins rapide avait beaucoup plus d'espace. Et puis il était tout de même rapide même si elle l'était tout de même moins que la Volvo.

_Un parc d'attractions? En voilà une bonne idée, on pourrait d'ailleurs aller à Disneyland, j'y suis encore jamais allé et il paraît que c'est vraiment géniale. Mais papa à raison il va falloir qu'on attende un jour ou il fera gris sans qu'il pleuvent sinon on ne pourra pas faire toutes les attractions. On pourra peut-être demander à Tante Alice quel serait le meilleur jour pour y aller, qu'est-ce que vous en dites?

Quand Edward s'adressa ensuite à elle mettant en avant sa maladresse humaine, Bella lui donna un coup dans l'épaule, elle ne trouvait pas ça drôle contrairement à lui.

_C'est ça moque toi, mais je te rappelle que c'est un peu grâce à ma maladresse humaine qu'on est ensemble tout les deux, Monsieur Edward Cullen. Si tu n'avait pas eut à me sauver la vie autant de fois je n'aurait peut-être jamais sut que tu était un vampire. Et je ne toucher peut-être pas les cible mais Charlie y arriver très bien et grâce à lui j'en ai eut des peluches géante.

Bella était toujours légèrement susceptible quant à sa maladresse, certes elle ne l'avait plus depuis sa transformation, mais elle garder quand même en mémoire certains souvenir assez agacant de chute ou autres maladresses.

_________________
Que serait ma vie sans ceux que j'aime?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destin-magique.forumactif.com/forum.htm
Renesmée C . Cullen
Mi-humain, mi-vampire
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 06/06/2010
Localisation : Demeure des Cullen

Feuille de personnage
Qui êtes vous ? : Une hybride
Vous aimez :

MessageSujet: Re: Envie de normalité (libre)   Sam 24 Juil - 1:05

Nessie éclata de rire quand son père lui confirma que les baisers étaient beurk. Il était vraiment drôle. Cependant, sa mère ne semblait pas partager leur avis et Nessie ne partageait d’ailleurs pas son point de vue. Elle avait longuement eue l’occasion d’étudier la question en observant les couples de la maison et elle maintenant que le mélange de salive avec la langue dans la bouche d’un garçon, c’était encore plus répugnant que les monstres de ses dessins animés. Le premier garçon qui tenterait de lui mettre la langue dans la bouche gouterait de ses canines.

Quand Bella lui demanda de dire à son père qu’il n’y avait qu’une chose pour la rendre heureuse, Nessie fit la moue. Elle aimait pas qu’on lui dise quoi dire, tempérament têtu qu’on ne se demandait pas de qui elle le tenait.

- J’aimerai bien un petit frère aussi

Nessie où comment prendre son monde au dépourvu. En vérité, elle n’avait jamais songée à l’idée d’avoir des frères et sœurs jusqu’à cet instant mais comme il était question de savoir ce qui pourrait lui faire plaisir. Ceci dit, étant donné que cette idée venait de lui traverser l’esprit, il était évident qu’elle ne le vivrait pas mal en apprenant que cela était impossible. Elle essayait juste, c’est tout. Après tout, pourquoi ne pas demander le beurre et l’argent du beurre ?

Ce qu'il y avait, c'était que Nessie ignorait d'où venaient les bébés et donc ne savait pas encore qu'il était impossible pour ses parents d'en avoir un second. Il songea d'ailleurs qu'il faudrait qu'elle leur pose la question un jour mais elle oublia bien vite ses envies de petit frère quand ses parents lui parlèrent de la quantité de jouets qu’il comptaient lui offrir. C’était pas si mal d’être enfant unique. A deux, ils auraient dû partager tout ces jouets. La cerise sur le gâteau fut la partie concernant le parc d’attraction. Les parcs Disney se trouvant respectivement en Floride et en Californie, Nessie le savait grâce à la chaine Disney Channel, il y avait peu de chance qu’il y fasse un jour suffisamment gris pour qu’ils puissent y aller, les parcs étant fermés durant les ouragans mais il y avait d’autres parcs dans les environs plus pluvieux.

Ecoutant ses parents avec attention, la petite ne put s’empêcher d’éclater de rire une fois de plus. Elle avait beaucoup de peine à imaginer sa mère en humaine, et avait d’ailleurs souvent tendances à oublier qu’elle l’avait été mais elle aurait adorée voir si elle était aussi maladroite que ce que son père, et accessoirement le reste de la famille, le disait.

- J’aimerais bien un Pikachu géant !

Nessie avait dit cela avec un regard pétillant, retenant son souffle comme si c’était là une grande révélation qu’elle venait d’avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Cullen
Admin
Admin
avatar

Messages : 389
Date d'inscription : 29/01/2010
Age : 29
Localisation : contre Bella, la tête sur son épaule

Feuille de personnage
Qui êtes vous ? : Un Vampire
Vous aimez :

MessageSujet: Re: Envie de normalité (libre)   Lun 26 Juil - 18:46

Edward se sentit particulièrement joyeux quand il entendit Nessie penser que si un graçon essayait de l'embrasser, c'était à ses risques et périls. Il n'était aucunement pressé que sa fille se mette à fréquenter les garçons, d'autant plus quand les garçons en question signifiait sûrement Jacob. Pourquoi est-ce que les deux personnes qu'il aimait le plus au monde étaient-elles toutes deux accros à ce clébart puant ? Même si il devait avouer qu'il appréciait mieux Jacob depuis ce qu'il avait fait pour eux, il n'hésiterais pas à lui arracher la tête s'il le surprennait dans quelques années à bécoter Nessie.

Lorsque Nessie dit qu'elle aimerait avoir un petit frère, Edward fronça les sourcils. Jamais il ne pourrait contenter Nessie de cette manière, à présent que Bella était vampire. Et à vrai dire, même si elle avait été encore humaine, il n'avait pas envie de retenter l'expérience, voir sa femme agoniser était bien loin de ce qu'il y avait de plus plaisant. Heureusement, Edward lu dans les pensées de la petite qu'il ne s'agissait pas la d'un vrai désir et que tout serait quand même bien si elle restait fille unique.


Eh bien ma chérie, c'est impossible. Tu vois, Maman a pu te porter en elle parce qu'elle était humaine. Maintenant, elle n'a plus cette possibilité... Tu seras donc la seule et unique enfant que nous aurons jamais. Mais à toi seule, tu suffit à nous combler de bonheur, tu es l'enfant la plus merveilleuse qui soit au monde.

Edward aurait tressaillit s'il l'avait pu. Sa douce et pure Nessie se demandait comment on faisait les bébés. Pas si tôt ? songea Edward. Il aurait préféré qu'elle attende encore un peu avant de s'intéresser à cela. Cependant, il se dit qu'il ne fallait pas lui cacher, juste lui raconter les choses avec.... prudence.

Alors comme ça, tu te demandes comment on fait les bébés, trésor ? En fait, tu vois, le père possède une graine.... plusieurs en fait, mais une suffit. Et la mère, elle, a un oeuf. Dans le corps. Et lorsque les deux se rencontrent, cela crée un bébé. Voilà c'est comme ça

Edward avait eu du mal à trouver ses mots, mais il essayait de trouver le meilleur moyen de le dire sans en raconter trop. Aussi dévia-t-il rapidement la conversation lorsque sa fille annonça vouloir un pikachu géant. Oui, ça c'était plus de son âge.

Bien sûr chérie, on va te trouver le plus gros pikachu qui existe. Et tout ce que tu veux. Et comme Maman l'a dit, on va avoir besoin de la voiture de Papy pour ramener tes achats.

Rien qu'à voir les yeux de sa fille briller, il savait qu'elle tenait vraiment à avoir sa peluceh géante et il était déterminé à lui faire plaisir pour sa première sortie en ville. Cette fois il se tourna vers Bella.

Quand veux-tu que nous y allions mon amour ?

_________________


Tu es comme une drogue pour moi, c’est comme si tu étais ma propre marque d’héroïne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Swan Cullen
Vampire
avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 32
Localisation : Dans les bras d'Edward

MessageSujet: Re: Envie de normalité (libre)   Dim 1 Aoû - 14:31

Bon Bella était certes soulagée que Nessie ne soit pas pressé d'embrasser un garçà=on après tout ça fille n'était encore qu'une bébé mais qu'Edawrd lui confirme que c'était beurk... Là elle était moins ravie dirons-nous... Alors si c'était beurk il allait avoir une bonne surprise, mais ne voulant pas parler de ça devant sa fille elle choisit ne autre option. Ce qu'il y avait de pratique avec le pouvoir de Bella c'est qu'Edward ne pouvait lire dans ses pensées que lorsque celle-ci le désirait. Bella rétracta son bouclier mentale et fit clairement comprendre à son mari que si les baisés c'était beurk et ben il en aurait plus. Puis son bouclier mentale se remit en place, Bien entendue c'était une fausse menace elle ne résisterait pas bien longtemps à ne pas embrasser celui qu'elle aimait le plus au monde mais tout de même un peu quand même.

Bella voyant Nessie faire la moue quant elle lui avait demandé de dire à son père qu'elle était heureuse, elle ne la força pas plus, d'ailleurs c'était plus une demande qu'un ordre qu'elle avait fait à Nessie. Puis la petite leur dit qu'elle aimerait bien un petit frère et là Bella aurait encore était humaine qu'elle se serait étouffée en entendant un truc pareil... Et après c'est les baisés qui sont beurk...

_Un petit frère? Désolée chérie mais je crains que ça soit pas possible.

Bella ne pouvait plus avoir d'enfant depuis la naissance de Nessie, mais elle ne pouvait pas le lui dire sinon celle-ci penserait que c'était sa faute si sa mère ne pouvait put avoir d'autre enfants alors qu'en fait c'était sa condition de vampire qui faisait cela, mais elle n'aurait changer sa place avec personne d'autre même pour avoir un autre enfant. Elle avait déjà Nessie, et elle était le plus beau cadeaux qu'elle avait jamais eut, avant de devenir vampire elle avait put avoir un enfant avec Edward et rien n'aurait put plus la combler de bonheur. A ses yeux son petit monde était parfait, absolument parfait, quoi que puisse en penser Edward lorsqu'il se mettait à broyer du noir.

Et puis Edward lut dans les pensées de Nessie que celle-ci se demandait comment on faisait les bébés... Euh, là la discutions devint un peu plus délicate et elle aurait préféré attendre au moins les seize ans de Nessie avant de parler de ça. Mais avant que Bella ait pur dire quoi que ce soit Edward se lança dans une explication plutôt jardinière de la création des bébés en parlant de graine et d'œufs et Bella ne put s'empêcher de trouver ça comique. En réalité les choses était bien plus compliqué qu'une simple histoire de graines et d'œufs. Si Bella avait encore était humaine elle doit dire qu'elle n'aurait pas put se retenir de commencer à avoir un fou rire incontrôlable, Edward expliquant comment on fait les bébés il faut le voir pour comprendre le comique de la situation. Et Bella devait bien avouer que même maintenant qu'elle avait vampire elle avait du mal à se retenir de partir dans son fou rire. Elle aura décidément tout vu, la prochaine fois elle ferait promettre à Edward qu'elle se chargerait elle-même d'expliquer les choses de la vie en priver avec sa fille, mais pas avant plusieurs années.

Heureusement la conversation dévia ensuite vers les parc d'attraction et Bella reprit intérieurement son sérieux même si elle avait toujours envie de rire un peu. Les parc d'attraction, ou plutôt les Disney du continant se trouvaient tous dans les ville où le soleil règne en maitre mais ils n'était pas obligé de rester en Amérique. Il y a un Disney à paris aussi, et pour tout dire la capital Française et beaucoup bien ensoleillé que la Floride ou la Californie.

_Pour le Disney pourquoi on irait pas à Paris? Y'a beaucoup moins de soleil là bas, on pourrait y aller pour Noël ou le jour de l'an, Je suis sur que ce sera magnifique on on aura pas trop de risque de voir le soleil se pointer.

Et Nessie parla ensuite de son envie d'avoir un Pikachu géant... Voilà une excellente idée, elle aura tous les Pikachu qu'elle veut alors. Et Edward lui demanda ensuite quant elle voulait qu'ils aillent faire les courses. Bella regarda sa montre il était une heure de l'après-midi... En partant maintenant ils serait à Port Angeles dans une heure...

_Et si on partait maintenant?

_________________
Que serait ma vie sans ceux que j'aime?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destin-magique.forumactif.com/forum.htm
Renesmée C . Cullen
Mi-humain, mi-vampire
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 06/06/2010
Localisation : Demeure des Cullen

Feuille de personnage
Qui êtes vous ? : Une hybride
Vous aimez :

MessageSujet: Re: Envie de normalité (libre)   Mar 10 Aoû - 19:22

Nessie écouta les explications de son père avec autant d’attention qu’un élève studieux écoutait un professeur.

Sa mère avait pu l’avoir quand elle était humaine mais les vampires ne pouvait pas avoir d’enfant. Jusque là, ça pouvait aller a peu près à un détail près.

- Et moi alors… ? Je peux avoir des bébés quand je serais grande ?

Après tout, elle était à demi-vampire et d’ici quelques années, elle atteindra l’âge adulte et avec ça, son immortalité. Si les vampires ne pouvaient pas avoir d’enfant, qu’en était-il des hybrides ?

Les choses se compliquèrent quand son père tenta de se lancer dans une explication très bucolique de la reproduction. La graine d’accord, l’œuf dans le ventre, d’accord. Jusque là ça allait a peu près. Tentant de comprendre comment l’œuf et la graine pouvaient bien se rencontrer, Nessie en conclue en toute logique que la maman devait l’avaler. La petite regarda alors son père avec un air paniquée alors que dans son esprit se formait le souvenir relativement récent d’Emmett lui donnant à manger des graines de tournesols pour lui faire goûter. Il était un garçon, il lui avait donné des graines et elles étaient désormais dans son ventre. Aussitôt, Renesmée baissa les yeux sur son petit bidon comme si elle s’attendait à le voir bouger soudain.

- Papa… ?

Inutile d’en dire plus, Nessie savait pertinemment que son père avait vu son souvenir dans ses pensées. Ce qui n’était pas le cas de sa mère qui dévia bien vite sur Disneyland, visiblement soulagée de pouvoir changer de sujet.

- D’accord ! Mais c’est où Paris… ?

Nessie était certes en avance pour son âge mais la géographie, ce n’était pas encore vraiment son truc. D’autant que le reste de la famille se concentrait surtout sur la géographie américaine pour le moment dans les cours qu’ils lui donnaient. Pour elle, la France était un point sur la mappemonde de Carlisle rien de plus.

De toutes façons, dans l’immédiat, Nessie oublia Mickey pour Pikachu. La bestiole jaune ayant toujours eue sa préférence. Ecoutant ses parents parler de leurs futur balade à Port Angeles, le petit minois de Nessie passa d’un à l’autre comme si elle assistait à un match de Tennis mais aux derniers dire de sa mère, elle arrêta son attention sur son père en lui offrant son regard le plus piteux et suppliant, passant ses bras autour de son cou pour encore plus l’amadouer.

- C’est vrai ce qu’elle dit maman ? On pourrait y aller maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Cullen
Admin
Admin
avatar

Messages : 389
Date d'inscription : 29/01/2010
Age : 29
Localisation : contre Bella, la tête sur son épaule

Feuille de personnage
Qui êtes vous ? : Un Vampire
Vous aimez :

MessageSujet: Re: Envie de normalité (libre)   Mar 17 Aoû - 18:20

Edward resta pensifs quelques instants à la question de sa fille. Si elle pourrait un jour avoir un bébé ? Il n’en savait rien. Certes elle était à demi humaine mais cela suffisait-il pour qu’elle puisse connaître la maternité ? Edward n’en avait aucune idée, son cas était tellement rare.

Je n’en sais rien ma chérie… Il y a encore bien des choses que nous devons étudier à ton sujet avec Carlisle. Mais de toute façon tu est bien trop jeune pour te préoccuper de cela… les bébés ce sera pour plus tard… Beaucoup plus tard.

Edward resta interdit lorsque sa fille l’appela d’une petite voix puis éclata de rire avant de retrouver son sérieux. Sa fille pensait être enceinte d’Emmett parce que ce dernier lui avait fait mangé des graines de tournesol. Il allait rassurer sa fille mais il marqua un temps d’arrêt, cherchant le meilleur moyen de lui expliquer que ce n’était pas ce genre de graines dont il parlait et surtout pour éviter les questions à ce sujet.

Non trésor, ce ne sont pas ces graines là qui produisent des bébés, il n’y a aucun risque ne t’inquiètes pas… Ce sont des graines spéciales qui existent seulement dans le corps des hommes et qui se transmettent à la maman lorsque les parents sont très amoureux l’un de l’autre. C’est parce que j’aime très fort ta maman que mes graines se sont téléportées dans son ventre pour te créer.

Edward était fier de lui… Il avait trouvé l’explication parfaite… L’amour de deux personnes mettait en route un processus magique qui créait des bébés, et comme ils étaient un bon exemple de surnaturel, il n’y avait aucune raison de douter qu’un tel fait soit possible. Puis Edward rejoignit très vite sa femme dans ses paroles afin de passer à tout autre chose et éviter que Nessie ne réfléchisse trop à son explication.

Paris c’est la capitale de la France ma chérie… Et la France se situe à l’ouest de l’Europe, tu sais le continent qui est juste en face du notre à sa droite. Il faudra prendre l’avion pour aller là-bas, ce sera l’occasion pour toi de faire ton baptême de l’air.

Edward fut heureux de voir sa fille si réjouie à l’idée de partir dès maintenant à Port Angeles. Il lui fit un grand sourire et déposa un baiser sur le sommet de son crâne.

Et bien oui… Le temps de faire la route et il sera midi, ce qui sera parfait pour t’emmener manger dans ce restaurant dont je t’ai parlé et après nous aurons tout l’après-midi pour faire les boutiques. Je vais monter voir Carlisle pour lui demander s’il n’y voit pas d’inconvénient et Alice pour savoir si la météo sera de notre côté toute la journée. Je vous laisse toutes les deux pour vous préparer pendant ce temps.

Edward caressa les cheveux de sa fille, embrassa sa femme et déposa Nessie sur les genoux de Bella avant de se lever et de se diriger vers l’escalier en direction du bureau de Carlisle

_________________


Tu es comme une drogue pour moi, c’est comme si tu étais ma propre marque d’héroïne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Swan Cullen
Vampire
avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 32
Localisation : Dans les bras d'Edward

MessageSujet: Re: Envie de normalité (libre)   Sam 21 Aoû - 20:02

Bella était très amusée de voir Nessie écouter les explications d'Edward sur le fait qu'elle ait put venir au monde.

Puis Nessie demanda si quand elle était plus grande elle pourrait avoir des enfants, voilà une bien bonne question. Même Carlisle devait l'ignorer, il n'avait encore jamais rencontré d'hybrides en âge d'avoir des enfants donc impossible de savoir si la chose était possible.

_On sait pas chérie, ce sera la surprise, mais tu sais la nature fait souvent bien les chose, mais inutile que tu te poses trop de question à ce sujet, tu es encore trop jeune pour avoir des enfants, il faut être plus grande pour pouvoir devenir Maman.

Et ça c'était vrai Nessie avait l'apparence d'un petit fille de huit ou neuf ans, et à cette âge là même les humains ne pouvait pas avoir d'enfants. Mais il connaitrait la réponse à cette question si un jour la petit se mettait à avoir des problèmes disons d'ordre féminin.

Puis Bella faillit mourir de rire en écouta les explication de graine d'Edward mais elle se força à garder son sérieux, Edward pouvait sortir des explication vraiment bizarre des fois. Puis il se produisit quelque chose qui était typique à Edward, sa fille venait apparemment de penser à quelque chose qu'elle n'avait pas dit à vois haute et voulait avoir les explications de son père à sa question silencieuse. Dans ses moments là Bella se sentait un peu misse à l'écart elle n'avait pas le pouvoir de lire dans les pensées et ne savait donc pas à quoi sa fille pouvait bien penser, c'était assez frustrant pour dire la vérité. Enfin elle ne pouvait rien y faire alors elle se contenta d'attendre et de voir ce qu'Edward allait répondre à sa fille. Le plus souvent grâce aux réponse de son mari elle pouvait deviner la question de la petite, alors pourquoi pas cette fois?

Là elle doit dire qu'elle a été un peu surprise d'entendre la réponse d'Edward qui lui disait que ce n'était pas ce genre de graines... Quelqu'un avait donc du lui en faire manger. Et une nouvelle fois Edward se lança dans une explication à sa façon de la façon dont la graine du papa arrive dans le ventre de la maman. Puis le sujet revint à Disney au grand soulagement de Bella.

_Je te montrerait ou se trouve paris sur un carte quant on reviendra de Port-Angeles.

Elle aurait put lui montrer maintenant mais ils auraient perdue du temps pour aller à Port-Angeles justement, et plus vite ils y seront plus vite Nessie pourrait s'amuser. Puis Edward se leva et déposa Nessie sur ses genoux avant de l'embrasser et de leur dire qu'il allait voir Carlisle pour lui dire qu'ils partaient avec Nessie pour aller faire un tour à Port Angles. Avant qu'il parte Bella prit la parole.

_N'oublie pas de lui demander les clefs de sa voiture, on en aura besoin avec tout ce qu'on va acheter.

Après quoi Bella se leva à son tour en gardant Nessie dans ses bras et partie à vitesse vampirique jusqu'au cottage histoire de se changer et de changer Nessie. une fois qu'elle furent toutes les deux prête Bella reprit sa fille dans ses bras et retourna encore une fois à vitesse vampirique à la villa et s'installa sur la canapé en attendant qu'Edward revienne après avoir parler à Carlisle et à Alice et avec les clefs de la voiture noire de Carlisle. Elles n'eurent pas bien longtemps à attendre avant de le voir redescendre de l'étage.

_C'est bon on peut y aller?

_________________
Que serait ma vie sans ceux que j'aime?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destin-magique.forumactif.com/forum.htm
Renesmée C . Cullen
Mi-humain, mi-vampire
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 06/06/2010
Localisation : Demeure des Cullen

Feuille de personnage
Qui êtes vous ? : Une hybride
Vous aimez :

MessageSujet: Re: Envie de normalité (libre)   Sam 4 Sep - 11:44

Nessie observa tour à tour ses parents tout en écoutant leur explication sur son éventuelle future maternité. Ou plutôt leur manque d’explication. Les parents c’étaient pourtant censé tout savoir non ? Surtout sur leurs enfants. Alors pourquoi est-ce qu’ils ne le savaient pas ? Plus que jamais, Renesmée se sentit « à part », différente. Si elle avait été une vampire elle aussi, comme sa famille, ils auraient pu lui répondre.

Mais dans l’immédiat, elle avait plus grave à penser. Cette histoire de graines intriguait particulièrement Nessie. Et l’inquiétait également aux vues des circonstances. Elle fut surprise de voir rire son père. Ce n’était pas drôle de tout mais son inquiétude disparu bien vite lorsqu’il l’a rassura. Enfin du moins son inquiétude sur son éventuelle grossesse car une autre chose, n’ayant aucun rapport, l’inquiétait tout autant. Son père, un adulte, croyait à la téléportation ? Même elle qui n’avait que deux ans savait que ça n’existait pas.

- Papa, la téléportation ça existe pas. C’est que dans les dessins animés.

S’il croyait que les graines se téléportaient du papa à la maman, Nessie songea qu’elle ferait mieux de poser la question à sa mère. Ou peut être à Carlisle. Il était Docteur, il devait le savoir lui. En tout cas, les explications de ses parents étaient trop nébuleuses pour satisfaire sa curiosité enfantine. Après tout, Nessie avait atteint un âge mental où l’on commençait à se poser des questions sérieuses sur des sujets tout aussi sérieux tout en étant trop âgé pour se satisfaire d’explications mettant en scènes des graines téléportées, des abeilles et des cigognes. D’autant que de part son isolation forcée, Renesmée passait beaucoup de temps devant la télévision et pas que devant les dessins animés.

- Maman… Comment on fait les bébés ? Papa il a pas l’air de le savoir…

La gamine avait son regard planté dans celui de sa mère avec cette expression très sérieuse qu’elle avait attrapée par mimétisme en vivant qu’exclusivement entourée d’adultes.

Heureusement, la discussion sur les parcs d’attractions lui rendirent son sourire enfantin et son regard pétillant d’excitation. Prendre l’avion, aller sur un autre continent, aller voir ses héros de chez Disney, voila qui lui plaisait particulièrement comme idée. S’amuser dans l’univers de ses héros préféré était l’équivalant de noël et de son anniversaire réunis.

Mais mieux encore, ils allaient aller à Port Angeles et maintenant. la petite fille ne se tenait plus de joie. Elle avait envie de courir dans tout les sens mais elle resta quand même bien sagement auprès de ses parents. Une fois dans les bras de Bella, elle la laissa la porter jusqu’au cottage.

Pendant que sa mère se changeait, Nessie faisait de même en enfilant sa tenue préférée qui se composait d’une chemise à longues manches blanche avec, par-dessus, une robe au motif écossais dans les tons rouges et noirs. La jupe plissée lui arrivait aux genoux et le haut de la robe se portait comme une salopette sur son chemisier. Elle enfila une paire de chaussures noires vernies et quitta sa chambre à vitesse vampirique pour s’emparer de son manteau anthracite d’allure victorienne. Ainsi apprêtée, avec ses longs cheveux auburn attachés en deux couettes lui retombant dans le dos, Nessie ressemblait à une ravissante poupée.

- T’es prête maman ?

Une nouvelle fois, Bella la porta se qui ne manqua pas de faire soupirer Nessie qui se trouvait trop grande pour se genre de chose, et, de retour à la demeure principale, elles attendirent le retour d’Edward.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Envie de normalité (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Envie de normalité (libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight-RPG :: RPG :: Forks :: La villa des cullens-
Sauter vers: